Rendez-vous
Voir toutes les dates >>
8 mars

Palais Brongniart, Paris

15 mars

Grenoble

20 mars

Parc des expositions, Porte de Versailles, Paris

24 avr.

Lycée Mandela, Aundicourt

16 mai

Lycée Le Corbusier, Lons-le-Saunier

28 mai

Siège de Pays Montbéliard Agglomération

28 juin

Lycée Pierre Adrien Pâris, Besançon

Malvoyant

Généralités du bâtiment

Le Contrôle du respect des Règles de Construction

Bonnes pratiques en matière d’accessibilité aux personnes handicapées

La Nouvelle Réglementation Handicap issue de la loi 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, a amené de nouvelles exigences en matière de
conception des bâtiments d’habitation.

Dans le cadre des contrôles du respect des Règles de Construction (CRC) qu’ils réalisent, les agents de l’Etat constatent que certaines exigences réglementaires ne sont pas toujours respectées. Les non-conformités alors
relevées ont des origines variées (problèmes de conception, de mise en oeuvre,…) et les remises en conformité peuvent s’avérer difficiles.

Afin de sensibiliser les concepteurs et montrer que des solutions sont possibles, la DREAL et les DDT de Franche-Comté ont souhaité réaliser ce livret avec l’appui du CETE de Lyon.

Cet outil met en avant des bonnes pratiques qui ont été observées dans le cadre des campagnes de contrôle de 2010 à 2012. Il n’a pas vocation à imposer des dispositions, mais à montrer que des solutions existent.

 

Ventilation de confort

Ce nouvel ouvrage, traduction intégrale de la version allemande, fait une entrée remarquée dans la collection MINERGIE®. L’aération douce automatique, qui fait partie des principes de base du label MINERGIE®, est ici décrite dans les moindres détails, de même que ses différentes possibilités d’application. Avec plus de 100 pages (format 210 x 297 mm), entièrement consacrées à la ventilation, ce livre est l’outil indispensable pour les planificateurs et architectes intéressés par la technique.

 

L’énergie grise des matériaux et des ouvrages

Aujourd’hui, on constate que les constructions neuves sont de plus en plus performantes en termes de consommation d’énergie en exploitation, mais encore faut-il mesurer les impacts sur l’environnement depuis la conception jusqu’à la fin de vie d’un bâtiment.

La notion d’« énergie grise » permet de prendre en compte l’énergie investie dans la construction dès sa mise en œuvre, le renouvellement des matériaux et la déconstruction du bâtiment.

Les consommations nécessaires à la fabrication, à l’entretien, à la maintenance, à l’adaptation et à la déconstruction des bâtiments qui apparaissaient proportionnellement négligeables, deviennent à présent aussi importantes que les consommations en exploitation. Il convient aujourd’hui de se pencher sur cette question et de voir où et comment il est souhaitable d’agir. C’est l’objet de ce guide qui porte sur tous les types d’ouvrages et s’élargit aussi à la question de l’aménagement urbain et paysager.

 

7 guides de bonnes pratiques environnementales pour les professionnels du bâtiments

Cette série se compose de 6 guides « Métier » et 1 guide « Transversal ».

Les 6 guides « Métier »

Basés sur plusieurs retours d’expériences d’entreprises et d’artisans, ces guides décrivent plusieurs points de vigilance et listent les bonnes pratiques à adopter dans le cadre d’opérations à hautes performances environnementales. Ils se focalisent chacun sur un des six corps d’état du BTP suivants :

 

Le guide : « Gestion des déchets de chantier » (réf. ADEME 7557)

Le 7ème guide traite de la gestion des déchets sur un chantier à hautes performances environnementales. À destination de tous les corps d’état, ce guide rappelle les différents types de déchets et leurs valorisations, notamment à l’échelle de la Haute-Normandie. On y trouve également plusieurs conseils afin de faciliter le tri sur le chantier, ainsi que le retour d’expérience de quatre opérations régionales.

 

Le guide technique "Les bâtiments à basse énergie de Rhône-Alpes"

Au travers des programmes ADEME Prébat démonstrateurs et QEB, en matière de conception et de réalisation de bâtiments basse consommation, passifs ou à « énergie positive », le guide traite aussi bien des opérations de constructions neuves que de rénovations, en habitat collectif et en tertiaire.
Les « points-clés » spécifiques à ces bâtiments « à basse énergie » sont illustrés par des exemples concrets issus de projets Rhône-alpins présentés au sein du guide ainsi que dans des fiches jointes à cet ouvrage. Ces fiches d’exemples d’opérations, qui complètent ce guide, 20 au total, portant sur des thématiques ciblées, sont autoportantes.
Cet ouvrage est destiné à tous les acteurs du bâtiment : maître d’ouvrage, maître d’œuvre (architectes, bureaux d’études, AMO,…), entreprises du bâtiment,… Il servira notamment de support aux formations sur les bâtiments à « basse énergie » animées par l’ADEME Rhône-Alpes.

Rédaction : COSTIC - novembre 2011

 

Les Règles de l'Art Grenelle Environnement 2012 (RAGE)

Le Grenelle Environnement a fixé pour les bâtiments neufs et existants des objectifs ambitieux en matière d’économie et de production d’énergie. Le secteur du bâtiment est engagé dans une mutation de très grande ampleur qui l’oblige à une qualité de réalisation fondée sur de nouvelles règles de construction.

Le Programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » a pour mission, à la demande des Pouvoirs Publics, d’accompagner les quelque 370 000 entreprises et artisans du secteur du bâtiment et l'ensemble des acteurs de la filière dans la réalisation de ces objectifs.

Le succès du Programme « Règles de l’Art Grenelle Environnement 2012 » repose sur un vaste effort de formation initiale et continue afin de renforcer la compétence des entreprises et artisans sur ces nouvelles techniques et ces nouvelles façons de faire. Dotées des outils nécessaires, les organisations professionnelles auront à cœur d’aider et d’inciter à la formation de tous.

Sitewww.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr

Les 5 axes du programme

  • Action 1 : Recensement et évaluation des technologies clés les plus efficientes dans le domaine des performances environnementales et énergétiques.
  • Action 2 : Mise à disposition de méthodes et d’outils pour les acteurs de la filière.
  • Action 3 : Révision des DTU, écriture de nouvelles règles techniques et élaboration de guides techniques d’accompagnement.
  • Action 4 : Transformation des connaissances (Actions 1 à 3) en référentiels de formation tant initiale que continue : ingénierie de la formation.
  • Action 5 : Mise à disposition de l’ensemble de ces connaissances à tous les acteurs du bâtiment.

Sitewww.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr/le-programme/les-cinq-axes-du-programme.html

50 technologies d'avenir dans le bâtiment

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Région Bourgogne, avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne, et en partenariat avec Bourgogne Bâtiment Durable et le cluster GA2B, publie un ouvrage de veille technologique présentant "50 technologies d'avenir dans le bâtiment".

Associer développement durable et bien-être des usagers sont les deux grands défis de nos sociétés de demain. C'est dans cette optique que la France poursuit les objectifs du Plan Bâtiment Durable visant entre autres à réduire de 38% les consommations en énergie du bâtiment d'ici à 2020.

Au sommaire

  • Les produits : Isolants et régulateurs thermiques - Bois et dérivés
  • Les systèmes constructifs : Structure - Finitions - Enveloppe - Ouverture
  • Les équipements : Energie-Production - Energie-Systèmes énergétiques - Energie-Stockage - Gestion technique
  • Glossaire
 

Guide « Intégration de la qualité d’usage dans les bâtiments de demain : de la programmation à l’exploitation »

Observations réalisées lors d’études portant sur la qualité d’usage de plusieurs bâtiments lorrains à basse consommation énergétique, participant au Programme de Recherche et d'Expérimentation sur l'Énergie dans le BATiment (PREBAT).

Auteur : CETE de l’Est, sur commande de la DREAL Lorraine, et dans le cadre du PREBAT piloté par l’ADEME - Septembre 2013

 
Retour en haut